Ludique journée

 » COMME SI…

Comme le meurtrier revient toujours sur le lieu du crime, l’artiste revient toujours sur son enfance.

Comme si la mystérieuse alchimie qui a fait de lui un créateur avait son origine dans cet espace de construction qu’est l’état d’enfant.

Comme si il existait une explication originelle à cette quasi-anormalité d’être constamment en train de créer des objets pour s’expliquer ou du moins interroger le monde qui nous entoure et en faire des amulettes, des grigris, des talismans, sorte de cartes aux trésors d’îles improbables.

Comme si après d’insurmontables douleurs l’explication était nécessaire, indispensable, salvatrice.

Comme si mettre de la distance sur les choses dans lesquelles on est empêtrés était le seule façon de pouvoir rétablir un dialogue avec les autres, avec soi-même.

Comme si un peu de sel ou un peu de sucre pouvait redonner du goût aux choses devenues fades.

Comme s’il suffisait de faire les choses pour qu’elles existent.

Comme si mes acteurs jeunes et étincelants étaient mes porte-parole, mes ambassadeurs, mes messagers.

Comme si seule une attitude artisanale permettait de créer la magie.

Comme si après plus de trente ans à vous peindre des toiles, à vous graver des estampes, à vous donner à voir mes ouvrages, je vous en donnais dix à la douzaine, vingt-cinq images à la seconde.

Comme si pour de vrai ou pour de faux je vous avais fait un film.  »

Premier grand bric-à-brac « numérique bricolo » de Xavier, Ludique Journée a nécessité 4 années de travail, entre 2006 et 2009. En effet, initialement il ne devait s’agir que d’un court-métrage, mais rattrapé par sa nature « vivante », il a finalement grandi pour devenir un film de 2h16mn, approchant ou explorant tous les thèmes qui seront par la suite développés dans les autres films de Xavier. La voix-off de son introduction pourrait tout à fait à ce titre être le texte fondateur de tout ce qui anime cette envie de créer des films.

C’était aussi l’occasion d’apprendre à réaliser, activité tout à fait en dehors du domaine de Xavier jusqu’alors. Cet amateurisme revendiqué sert au final la sincérité du film. Créer en s’amusant, car cela doit rester ludique (cqfd), mais aussi en apprenant.

SYNOPSIS :
Cisco et Lona patientent dans la salle d’attente des urgences d’un hôpital parisien, leur fils vient d’être admis après une violente attaque neurologique. L’attente est insupportable et la nouvelle d’un malheur plane, mais une affiche accrochée au mur attire obstinément le regard de Cisco…

L’imaginaire donnera-t-il assez de force à celui-ci, pour lui permettre d’affronter les événements que la réalité lui inflige ?

BANDE ANNONCE :

 

Extraits des suppléments du DVD :


AVEC :
Jenna Bastos, Numa Vilato, Julien Mutombo, Jeff Dias, et plein, plein d’autres.

EQUIPE :
Scénario, dialogues, réalisation, décors, bricolages : Xavier
Assistant réalisateur : Numa Vilato
Musique originale : Sir Blue Fog
Son : Matthieu de Luze
Maquillage : Aurore Mougel, Sophie Bégon, Cinthia Scigliuto
Combats et jongleries : Juan Vilato
Montage : Jacqueline Mariani et Hervé de Luze, assistés de Sarah Bréville
Montage son : Olivier Laurent
Mixage : Laurent Chassaigne
Prise de son et mixage musiques : Yann Albertella